TEPOP_collage la courneuve

La Courneuve_Atelier 1

A la Courneuve, lors du premier contact avec les jeunes, on a pu observer qu’ils voulaient travailler essentiellement sur l’espace public. Nous avions apporté une maquette de leur quartier, sur laquelle ils ont placé les endroits les plus importants pour eux. A partie de ce premier échange, nous avons pu remarquer qu’il y avait un manque de loisir et d’activité pour les jeunes que nous avons rencontré.
Les jeunes ont parfois du mal à croire, qu’on puisse s’intéresser à leur quartier pour faire du projet ,mais aussi que des projets novateurs puissent prendre place dans leur environnement. Ils ont souvent peur que les choses soient rapidement endommagées, par exemple, il leur parait utopique de partager une buanderie, d’avoir des potagers…etc
Rêver et imaginer leur quartier n’est pas dans leurs habitudes.
A l’initiative des jeunes, nous avons fini cette séance par une promenade dans leur quartier avec leurs commentaires. Cette séance nous a permit de déterminer avec eux le lieu suivant sur lequel ils voulaient travailler: le village. Une grande pelouse, délaissée et male entretenue, enfermée entre des barres d’immeubles, qui pour eux représente beaucoup de potentiel.

 

La Courneuve_Atelier 2

Lors du deuxième atelier, nous avions apporté une grande maquette du village, à une échelle assez grande pour que tous les jeunes puissent être autour, mais aussi dessus. Nous avions apporté un panneau de référence avec plusieurq d’exemples, pour essayer de leur donner des idées et de leur montrer que si ces choses étaient possibles ailleurs, on pouvait les essayer chez eux.
Ils sont parfois un peu turbulents, la taille de la place et le fait qu’elle soit entièrement vide semblait un peu les perturber au début. Ils ont du mal à oser investir la place, ils ont besoin d’encouragements au début. Mais les propositions de projet à la fin de l’atelier étaient intéressantes. La pelouse vide et sans attrait est devenu un immense terrain de jeu intelligent, avec des balançoires cinétique, des pistes d’athlétisme…etc
Mais l’aspect environnemental n’est pas laissé de côté! Les jeux produisent de l’énergie, les toits apportent de l’eau pour les plantations. La joie envahit la place, au fur et à mesure que les objets sont posés sur la maquette.

 

La Courneuve_Atelier 3

Pour le dernier atelier, nous avons décidé de changer d’échelle et de les faire travailler sur un objet qu’il pouvait facilement identifier. Nous avons choisi un symbole de leur quartier: le champignon.
Le champignon est une structure en béton en forme de parasol,qui se trouve au coeur du quartier, et qui est un point de ralliement, mais aussi un lieu de rencontre.
Pour cet atelier, nous avons préparé trois maquettes identiques du champignon, pour pouvoir faire un concours entre les jeunes.
L’idée du concours, leur a beaucoup plus et des idée très intéressantes pour reconquérir ce « monument en béton » ont vu le jour.
Même si ce sont uniquement les jeunes qui ont participé au concours, ils ont pensé à toutes les classes d’âge, aussi bien aux mamans, qu’au personnes agées ou aux enfants.
Les trois propositions sont très intéressantes, et les avoir côte à côte, permet de les comparer. Ils ont plein d’idées très innovantes pour ce champignon qu’ils veulent sauver. C’est un point de repère dans leur quartier.

 

Nous remercions nos participants:

Mohamed Moussa, Bourmani Inès, Bourmani Nawel, Bendra Kadra, Lisse Amadou, Teffaf Samyr, Amana Coulibaly, Ali Konaté, Meftali Mebrouk, Magassa Moussa, Khiar Cyndie, Dayamina Fatma, hamadi Mini, Arkadine, et Sekou Samassa.

La Courneuve from Brès + Mariolle on Vimeo.