JeunesPrennentParole

LES JEUNES, PREMIERS CONCERNÉS, DERNIERS SOLLICITÉS
Les jeunes, citoyens et acteurs d’aujourd’hui et de demain de la future métropole, constituent une population particulièrement sensible à ces politiques, que ce soit à travers les activités sportives et culturelles (maisons de quartiers, centres sociaux…), ou encore les politiques sociales. Cependant, les jeunes entre 16 et 24 ans sont  particulièrement absents des instances de représentation traditionnelle (conseils départementaux, conseils régionaux…) ou plus locales (conseils de site, …) ce qui fait que les jeunes des sites prioritaires restent sous-représentés dans les assemblées de décision.

Si les jeunes des sites prioritaires sont confrontés à certaines difficultés, il est plus que jamais nécessaire de les associer aux projets de leur site et, plus largement, de leur métropole.
Donner la parole aux jeunes, si souvent absents des processus classiques de concertation, permet d’enrichir le débat et la dimension créative des projets. Car c’est bien la dimension qui nous intéresse particulièrement l’hypothèse que nous formulons:

Plus qu’un choix, donner la parole aux jeunes c’est une nécessité pour créer une pensée métropolitaine collective.